BeReal : ce réseau social anti-Instagram

BeReal, c’est l’application dont tout le monde parle, elle a même été récompensée au 2022 App Store Awards comme “l’app Iphone de l’année”. Voici un tour d’horizon d’une tendance prometteuse : BeReal.

 

BeReal : qu’est ce que c’est ?

Malgré son nom anglophone, BeReal est bel et bien une application française lancée en décembre 2019. Elle a été créée par deux entrepreneurs, Alexis Barreyat et Kévin Perreau. Sa traduction littérale ? Sois vrai !
Le concept est simple : chaque jour vous êtes invité à prendre une photo de vous et de ce qui vous entoure en utilisant les deux caméras (avant et arrière) de votre Smartphone. La notification, qui vous indique que vous devez prendre votre selfie, est totalement aléatoire, vous ne pouvez donc pas savoir à quelle heure vous la recevrez. Elle apparaît ainsi « C’est l’heure du BeReal. Tu as deux minutes pour capturer un BeReal et voir ce que tes amis sont en train de faire ! ».Vous avez alors deux minutes pour capturer votre environnement. Vous ne pourrez pas consulter les photos de vos amis si vous choisissez de ne pas poster votre photo.

 

 

Bien entendu, vous pouvez poster votre BeReal après ces deux minutes mais votre photo apparaîtra comme un “late”, et le temps de retard sera indiqué. Vos amis sauront ainsi que vous n’avez pas posté votre Bereal à temps.
Vous pouvez même garder tous vos BeReal en souvenir grâce à la fonctionnalité calendrier qui regroupe toutes vos photos. Comme sur les autres réseaux sociaux, vous pouvez interagir avec les photos de vos amis. Cependant, sur BeReal, vous réagissez avec votre propre tête et vos expressions personnelles dans une volonté de personnalisation complète de votre réseau.
La section Discovery vous invite à voir des BeReal pris dans le monde entier. Lorsque vous postez votre photo, vous pouvez donc choisir d’être vu uniquement par vos amis ou bien par tous les utilisateurs de l’application.

 

 

 

Une application à contre-courant

L’intérêt de BeReal est son instantanéité. L’application s’est totalement émancipée des tendances actuelles concernant les médias sociaux : exposer sa vie de rêve n’est plus du tout une priorité. C’est ainsi que le réseau a pu se différencier et se faire une véritable place à l’international. BeReal est qualifié “d’anti-Instagram” puisqu’il a vocation à montrer la “vraie vie” sans filtre et non des photos scénarisées, retouchées ou lissées comme on en retrouve souvent sur les réseaux. Les aspects nocifs des réseaux sociaux, comme la surexposition, la manipulation ou encore l’addiction, sont réduits avec l’utilisation de Bereal : vous ne pourrez ni scroller à l’infini, ni scénariser vos photos, etc.
Une autre singularité réside dans le fait que vous ne pouvez publier qu’une photo par jour et qu’il n’est pas possible de consulter celles de vos amis sans poster la vôtre. Le but de l’application est que l’utilisateur devienne acteur de son propre réseau afin d’éviter qu’il soit juste un spectateur de la vie de sa communauté.
En résumé, si vous voulez un réseau social authentique, transparent et moins chronophage, BeReal est celui qu’il vous faut !

 

Une progression phénoménale en 2022

En 2022, l’application BeReal a connu un véritable succès à travers le monde. Pour l’instant, ses fondateurs ne cherchent pas à faire du profit, seulement à garder l’attention des utilisateurs et de faire croître le nombre d’abonnés. Et la croissance semble être au rendez-vous puisqu’entre janvier et septembre 2022, le nombre de téléchargements a atteint plus de 53 millions sur l’App Store et Google Play. Ce nombre exorbitant explique la progression de 2 254 % des utilisateurs actifs mensuels. Les mois d’août et de septembre ont été les plus significatifs de l’année avec une progression de 20% des téléchargements. Nul doute que ces chiffres vont continuer de croître en 2023, en tout cas, les recherches sur Google Trends ne cessent d’augmenter.

 

Les réseaux sociaux : un marché parfois monopolisé

Malgré ces chiffres exponentiels, BeReal doit faire face à la concurrence drastique des autres réseaux sociaux : Instagram, TikTok, Facebook, Snapchat, Twitter ou encore YouTube. Une étude menée par Sensor Tower indique que seulement 9% des utilisateurs de BeReal (ayant téléchargé l’application sur Android) ont ouvert l’application quotidiennement durant le 3ème trimestre de 2022. Ce pourcentage reste très faible comparé aux scores réalisés par ses concurrents. En comparaison, ce taux s’élève à 39% sur Instagram et 29% sur TikTok tandis que Facebook et Snapchat ont des taux respectifs de 27% et 26%.
Cependant, malgré ce manque de régularité des utilisateurs, l’application BeReal représente une menace potentielle pour ce marché. Plusieurs concurrents ont ainsi mis en place de nouvelles fonctionnalités, très similaires à l’application française. On pense naturellement à TikTok Now, développé par TikTok ou encore Dual Camera sur Instagram qui permet d’utiliser les deux caméras (face et arrière) en simultané.

 

 

Les limites et les perspectives de ce phénomène

L’application montre cependant quelques limites. En effet, il y a peu de fonctionnalités mais l’ensemble de la plateforme reste gratuite. Pour les deux fondateurs, la publicité n’est pas à l’ordre du jour. Ils préfèrent faire appel à des ambassadeurs, principalement américains, pour parler de l’application sur les campus universitaires.

Les utilisateurs peuvent également être lassés par la répétitivité de BeReal. Alexis Barreyat réfléchit à une offre basée sur le principe du freemium, c’est-à-dire l’offre de fonctionnalités payantes sur une application gratuite. Côté technique, les serveurs rencontrent également quelques problèmes techniques liés à l’affluence ponctuelle au moment de la notification.
Cependant l’application reste un moyen idéal de rester en contact, parfois même avec des personnes qui habitent loin et qui ne postent généralement pas leur vie sur les réseaux sociaux. L’envie de voir ce que font ses amis est plus forte et incite donc à poster son BeReal, peu importe son activité ou sa tenue. Elle symbolise également le mouvement “anti-Instragram” qui se répand de plus en plus et qui plébiscite un retour au vrai. BeReal le dit lui-même : “BeReal ne te rendra pas connu ni famous, si tu veux devenir un influenceur, tu peux rester sur TikTok et Instagram”. L’application est donc claire : BeReal n’est pas fait pour créer une communauté d’influence mais bel et bien pour partager la réalité de son quotidien avec ses amis.

 

Les chiffres de BeReal et son concept innovant attestent que l’application ne compte pas en rester là et souhaite s’imposer durablement. Malgré quelques difficultés à se positionner sur un marché quasiment saturé, BeReal constitue une véritable alternative aux réseaux sociaux, parfois nocifs, et continue de prendre de l’ampleur.

 

Sources : BeReal, SensorTower, Apple Store

Voir tous le contenu "Article"
Vous avez aimé ? Partagez !

Pour vous

TikTok améliore l’expérience utilisateur des marques
Article
TikTok améliore l’expérience utilisateur des marques
Vers la monétisation des Réels ?
Article
Vers la monétisation des Réels ?
Yasmine Varma, influenceuse virtuelle Made in France - WESPER NEWS
Yasmine Varma, influenceuse virtuelle Made in France - WESPER NEWS
WESPER ACTU - Semaine du 10 mai 2021
Vidéo
WESPER ACTU - Semaine du 10 mai 2021
Connaissez-vous l’Influencers Trust Project ?
Article
Connaissez-vous l’Influencers Trust Project ?
Instagram pour les enfants, est-ce possible?
Article
Instagram pour les enfants, est-ce possible?
Les statistiques des Réels et Lives Instagram sont enfin là !
Article
Les statistiques des Réels et Lives Instagram sont enfin là !
Tinder et le gouvernement main dans la main pour lutter contre les violences sexuelles et sexistes
Tinder et le gouvernement main dans la main pour lutter contre les violences sexuelles et sexistes
Le youtubeur Dr Nozman est l'Influenceur de la semaine
Vidéo
Le youtubeur Dr Nozman est l'Influenceur de la semaine
Facebook déploie Hotline
Article
Facebook déploie Hotline